Accueil

Communiqué de Florence Parly, ministre des Armées.

Pour information .

Notre promesse, c'est de maintenir les forces armées opérationnelles au service de la Nation. Notre engagement, c'est de protéger les Français. Notre devoir, face à cette crise inédite du coronavirus, c'est de maintenir ces deux raisons d'être », explique la ministre des Armées, dans un message adressé aux personnels civils et militaires du ministère. La France doit pouvoir compter sur ses armées. Je compte sur chacune et chacun d'entre vous, militaires et civils du ministère des armées, pour répondre à votre niveau et selon vos responsabilités, à ce que nos concitoyens attendent de nous », conclut Florence Parly.

Voici l'intégralité du texte de la ministre des Armées. « Officiers, sous-officiers et officiers mariniers, soldats, marins, aviateurs, d'active et de réserve, personnels civils des armées, directions et services interarmées.La France, comme de très nombreuses autres nations, est frappée par la pandémie du coronavirus. Cette situation, inédite depuis près d'un siècle, impose des mesures exceptionnelles qui ont été annoncées ces derniers jours par le Président de la République et par le Premier ministre. Elle s'impose à tous, en tant que citoyens mais aussi en tant qu'hommes et femmes au service de leur pays

Pour le ministère des Armées dont la mission est d'assurer la protection des Français, en métropole ou sur les théâtres d'opérations extérieures, cette crise est un défi. Un défi pour nous adapter aux contraintes nouvelles que cette pandémie impose.Un défi pour continuer à assurer nos missions essentielles, opérationnelles et de soutien, qui permettent à la dissuasion nucléaire, aux opérations extérieures, à l'administration du ministère ou à la conduite des programmes d'armement d'être menées au niveau de performance qu'elles exigent.Un défi pour participer à la résilience de la Nation et mettre notre imagination, nos moyens, nos ressources au service de nos concitoyens, autant qu'ils peuvent l'être.

Depuis plusieurs semaines, vous vous êtes préparés à affronter cette crise. Vous avez mis à jour les plans de continuité de l'activité dans ce contexte inédit.Depuis plusieurs semaines, notre service de santé, nos médecins, nos infirmiers et personnels soignants, nos hôpitaux, se préparent à absorber le surcroît de charge que cette pandémie va provoquer. Depuis plusieurs semaines, nos armées ont anticipé l'impact de l'épidémie sur leurs missions en adaptant leur rythme de fonctionnement, en accélérant les relèves en opérations extérieures, en prenant toutes les mesures qui permettent de préserver l'accomplissement de leurs missions au très haut niveau d'engagement qu'impose la situation internationale.

Dès le mois de février, vous avez pris en compte les premiers effets de l'arrivée de l'épidémie sur le territoire national. Vous avez participé au rapatriement de concitoyens bloqués à l'étranger. Vous avez appliqué avec un absolu civisme les gestes « barrière » qui étaient requis par nos autorités sanitaires.Sous ma direction, le Chef d'état-major des armées, la Secrétaire générale pour l'administration et le Délégué général pour l'armement, travaillent afin de permettre au ministère des Armées de faire face à cette crise d'un type nouveau. Elle demande à chacun d'entre nous de faire preuve de civisme et de sang-froid. Elle demande à tous les états-majors, unités, établissements, services et directions de faire preuve d'un esprit combatif, résolu et entreprenant pour mettre en oeuvre et adapter localement les mesures qui seront décidées dans les prochaines semaines. Elle demande de s'appuyer plus encore sur la confiance, la créativité, l'engagement et l'esprit de solidarité, qui sont la force de ce ministère et des armées françaises.

La solidarité est une valeur cardinale de notre communauté de défense, plus que jamais, il faut la faire vivre au quotidien. Pour beaucoup d'entre vous, les mesures annoncées par le Président de la République et le Premier ministre vont bouleverser le quotidien. La hiérarchie est invitée à faciliter l'organisation des familles sans oublier celles de nos militaires engagés en opérations. Notre promesse est de maintenir les forces armées opérationnelles au service de la Nation. Notre engagement est de protéger les Français. Notre devoir, face à cette crise inédite du coronavirus est de maintenir ces deux raisons d'être. La France doit pouvoir compter sur ses armées. Je compte sur chacune et chacun d'entre vous militaires et civils du ministère des Armées pour répondre, chacun à votre niveau et selon vos responsabilités à ce que nos concitoyens attendent de nous. »

Florence Parly, ministre des Armées

L’UNION NATIONALE DES COMBATTANTS (UNC) A VOCATION :

- A RASSEMBLER LE MONDE COMBATTANT (TOUTES GENERATIONS DU FEU CONFONDUES). LES VEUVES ET ORPHELINS DE GUERRE, LES BLESSES ET INVALIDES. LES SOLDATS DE FRANCE (ANCIENS DU SERVICE MILITAIRE ET DU SERVICE NATIONAL, LEURS VEUVES ET ORPHELINS).

TOUTE PERSONNE CIVILE OU MILITAIRE ENGAGEE, APPELEE OU RESERVISTE CONTRIBUANT OU AYANT CONTRIBUE A LA DEFENSE DE LA FRANCE SUR LES THEATRES D’OPERATIONS EXTERIEURES OU SUR LE TERRITOIRE NATIONAL, OU S’Y ETANT PREPAREE, SANS AVOIR POUR AUTANT ETE ENGAGEE DANS UNE OPERATION MILITAIRE.

TOUTE PERSONNE PARTICIPANT, OU AYANT PARTICIPE A LA DEFENSE OU A LA PROTECTION DES VIES ET/OU DES BIENS DES PERSONNES PHYSIQUES, POUR LA DEFENSE DE LA FRANCE, DES TERRITOIRES ET DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER ET DE LA POPULATION (LA GENDARMERIE ET LA POLICE NATIONALES, LES DOUANES, LA SECURITE CIVILE ET LES SAPEURS-POMPIERS, LA BRIGADE DES SAPEURS-POMPIERS DE PARIS, LE BATAILLON DES MARINS POMPIERS DE MARSEILLE, LES SERVICES DE SECOURS DE LA CROIX ROUGE, DE LA CROIX BLANCHE, DE L'ORDRE DE MALTE ET DE SECURITE ETC...).

TOUTE PERSONNE QUI, NE SATISFAISANT PAS AUX CONDITIONS ECRITES CI-DESSUS, PARTAGE LES VALEURS DE L’UNC ET QUI, EN RAISON DE SES ATTACHES OU DE SES COMPETENCES, SOUHAITE CONTRIBUER A LA REALISATION DES BUTS DE L’UNC MAIS N’AYANT PAS ACQUIS DE DROIT LA QUALITE DE RESSORTISSANT DE L’ONAC (1).

-  A TRANSMETTRE LA MEMOIRE AUX GENERATIONS ACTUELLES ET FUTURES.

-  A DEFENDRE L’HONNEUR DES SOLDATS FRANÇAIS ET DES MORTS POUR LA FRANCE, LES DROITS LEGITIMES ET IMPRESCRIPTIBLES DU MONDE COMBATTANT AUPRES DE LA NATION.

Pour en savoir plus cliquer sur ce lien.

 

 

A NOTER

FLASH INFOS 2-2020
« Le gouvernement français a ouvert l'accès à une centaine de dossiers d'archives sur les disparus de la guerre d'Algérie (1954-1962), selon un arrêté paru au Journal Officiel repéré par le journal L'Essor de la gendarmerie », signale l'AFP. L'agence précise que « cet arrêté publié dimanche prévoit la libre communication de dossiers sur les disparus du conflit, actuellement conservés aux Archives nationales ».